Des que j’ai eu les clés, je n’ai pas résisté a l’envie de rouler, rouler avec.

Il y a quand même un temps d’adaptation car une SM ne se conduit pas comme une auto actuelle.

Le volant n’est pas rond, la pédale de frein n’est pas une pédale, la direction est très très direct. 2 tours entre butées. Pour « aggraver » le cas, la direction est très assistée à basse vitesse, bref une voiture à ne pas mettre entre toutes les mains. Un minimum d’expérience et aussi d’humilité est nécessaire.

Mais après….. c’est un plaisir intense, un frisson, c’est simple depuis que je ne peux plus rouler avec, la frustration est constante. Mais je me dis que c’est pour la bonne cause, j’y viendrais plus tard et dans un autre

article.

comme pour toutes les photos de ce blog, cliquer dessus pour les voir en pleine taille


La voici
img0433blog.jpg

Comme par hasard j’avais un appareil photo le jour ou j’en suis devenu propriétaire..

autoportrait.jpg

img0509crblog.jpg img0518rblog.jpg img0522rblog.jpg

Contrairement a ce que beaucoup peuvent penser, il n’y a eu qu’un seul type de moteur.Une bonne fois pour toute, seul le V6 Maserati motorise la SM, carbu ou injection.

 

 

img0538remixcrblog.jpg

Sur cette photo, il y a un détail qui n’est pas d’origine et qui plus est virtuel. Le premier

qui trouve fera un tour a bord….
Elle a paradé les premiers dimanches de chaque mois avec sa sœur « injection » trois mois de suite.

img6652rlb.jpg img6659.jpg img6660.jpg img6700.jpg

 

 

C’est la dernière fois que la SM prend la pose, la semaine suivante elle était sur cales pour le début restauration en profondeur.

img7831.jpg